alt
07:48

MT180 - Noémie Chaniaud, doctorante de l’UPJV et gagnante du concours MT180

https://www.u-picardie.fr Le jury de la 7e édition du concours « Ma thèse en 180 secondes » (MT180), organisée le mardi 15 septembre 2020 au Petit Théâtre de Templeuve-en-Pévèle (Nord), a rendu son verdict : le premier prix a été attribué à Noémie Chaniaud, doctorante de l’UPJV. Noémie Chaniaud, gagnante de MT180 Présenter, en trois minutes top chrono et devant un auditoire d’experts, un exposé clair et concis de son projet de thèse de recherche. Ce défi, douze jeunes chercheurs l’ont relevé lors de la finale Hauts-de-France de "Ma thèse en 180 secondes" (MT180) organisé à Templeuve-en-Pévèle. Parmi les concurrents, des étudiants en Sciences humaines et sociales, en hématologie, en sciences… Pour départager les douze candidats qui se sont succédé avec brio au micro, le jury a dû évaluer la prestation de chacun selon des critères prédéfinis : talent d’orateur, justesse du ton utilisé, présence sur scène, lien du projet avec l’actualité, médiation scientifique du sujet… Après délibération, c’est Noémie Chaniaud, doctorante au sein de l’unité de recherche CRP-CPO (UR UPJV 7273), qui a remporté le premier prix. « Une belle suprise ! » Le concours MT180 est organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université. Il offre l’opportunité aux chercheurs de valoriser leurs compétences, mais les oblige à donner un côté ludique à leur présentation. Pour l’occasion, Noémie Chaniaud devait défendre un sujet de thèse pointu : "Évaluation de l’utilisabilité d’un dispositif médical connecté à destination du domicile patient dans le cadre de la chirurgie ambulatoire". Après sa prestation, ponctuée de traits d’humour et de précisions scientifiques sur l’ergonomie des dispositifs médicaux connectés et du futur de la santé, le jury a tenu à saluer "la qualité de son intervention, son aptitude à intéresser le public et sa précision dans la médiation scientifique." "La vulgarisation est à mon sens une partie essentielle du métier de chercheur.  En 2018, je participais déjà au projet de médiation « C’est quoi cette thèse ? », organisé par le RJCE (Réseau des Jeunes Chercheurs en Ergonomie). L’année suivante, j’ai suivi le parcours « Sciences en bande dessinée », avec Ombelliscience Picardie. Et cette année, « Ma thèse en 180 secondes », confie la gagnante, qui a mis un point final à sa thèse qu’elle soutiendra en novembre. Cette victoire est une belle surprise, car le niveau de l’ensemble des concurrents était très élevé. C’est la première fois que je remporte un concours ! Cela me donne confiance pour l’avenir."
alt
02:19:49

Welcome Days 2020 - Rencontre des partenaires locaux

Partenaires présents :- Ilévia : réseau de transport de la Métropole Européenne de Lille - SNCF : principal opérateur de transport ferroviaire en France - AFEV : association de la Fondation étudiante pour la ville, association qui aide les étudiants sur les différentes thématiques : logement, volontariat, accompagnement… - CRIJ : Centre régional d’Information et de jeunesse. Centre qui accueille les jeunes et les informe dans de nombreux domaines (loisirs, vie active, vie quotidienne…) - CPAM : Caisse primaire d’assurance maladie, elle permet à tous les assurés sociaux et à leur famille d’accéder à des soins de la meilleure qualité possible. - Crous International : Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires. En charge de l’accompagnement et de l’accueil des étudiants étrangers dès leur arrivée en France. Leur rôle est de faciliter l’installation (orientation, vers les services compétents, logements, démarches administratives). - Livin France : cette plateforme aide les étudiants à préparer leurs études et les accompagne sur les différentes thématiques : logement VISA, assurance, banque, assurance maladie. - Visale (Action Logement) : service qui aide les étudiants à trouver un logement en se portant garant. - Cautioneo : entreprise proposant de l’aide aux personnes pour trouver un logement et un garant. - CAF : Caisse d’allocations familiales. Organisme qui verse des prestations sociales notamment les aides au logement.
alt
01:42

Comment s’incrire à l’Université de Lille ?

Comment s’incrire à l’Université de Lille? Cela se fait en 4 étapes!
alt
01:00:26

Les langues à l'Université de Lille / CLIL ou Centre de langues de l'Université de Lille

A l’occasion des JIVE (Journées d’immersion de la vie étudiante), le CLIL, centre de langues de l’Université de Lille, vous donne rendez-vous lors du Facebook live. • Vous avez envie d’étudier une langue mais ne savez pas ce qui est proposé à l’université de Lille ? Venez découvrir les 22 langues offertes par le CLIL DELANG. • Vous souhaitez compléter votre formation et étudier une langue en dehors de votre cursus ? Nous vous présenterons le DUFL qui vous permet de le faire. • Vous souhaitez valider vos compétences en langues par le biais d’une certification ? Le CLIL vous propose une gamme de certifications internes et externes. • Vous souhaitez être accompagné lors de votre apprentissage en langues ? Venez découvrir les activités et les ressources numériques des CRL (Centres de Ressources en Langues) : tutorat, cafés langues, ateliers, tandem, télétandem… • Vous êtes étudiant à l’international ? Le DEFI vous propose une formation en Français Langue Etrangère adaptée • Vous souhaitez parfaire vos techniques d’expression et de communication ? Nos UE de TEC vous sont offertes. • Vous avez un projet de mobilité ? Le label international peut vous permettre de valoriser votre diplôme.
alt
01:45:34

Changement climatique : Risques et solutions, états des lieux des connaissances scientifiques

La période 2016-2020 sera la période de 5 ans la plus chaude jamais enregistrée. Les impacts du réchauffement d’environ 1°C à la surface de la Terre, par rapport à 1850-1900, sont visibles partout, en particulier par l’intensification d’évènements extrêmes comme les vagues de chaleur. Ce réchauffement est dû à l’effet des activités humaines qui perturbent le bilan d’énergie de la Terre, via les émissions de gaz à effet de serre passées et actuelles. Les connaissances s’affinent sur la sévérité des risques liés au climat, qui dépendent de l’intensité du réchauffement planétaire, et peuvent être directs ou indirects, par exemple via leurs conséquences sur les écosystèmes et les sociétés humaines.Une partie de l’évolution future du climat, pour les prochaines décennies, est inéluctable, et il est possible d’agir pour limiter ses conséquences, en réduisant l’exposition et la vulnérabilité face aux aléas climatiques. Ce sont les choix qui seront faits en matière de développement et d’émissions de gaz à effet de serre qui seront décisifs vis-à-vis de l’ampleur du réchauffement climatique au-delà de quelques décennies. En dépit des confinements mis en place pour limiter la propagation de la pandémie de COVID-19, la concentration en gaz à effet de serre continue à augmenter dans l’atmosphère, illustrant le défi des transitions et transformations nécessaires pour réduire de manière durable nos rejets de gaz à effet de serre. De nombreux leviers d’action existent pour construire un développement soutenable, préservant la biodiversité, permettant à chacun de vivre dignement, un développement résilient vis-à-vis du climat, et allant le plus rapidement possible vers la neutralité carbone.Cela demande de l’innovation technologique, sociale, frugale, de l’innovation en matière de délibération, de gouvernance, de participation à ces choix qui seront structurants. Cela demande des approches systémiques. Les universités ont un rôle tout particulier à jouer, pour le partage et la co-construction de connaissances et de compétences : connaître pour comprendre, apprendre à agir.
alt
alt
01:39:33

Disruption et technologie, qu’en est-il ?

La réflexion de Bernard Stiegler porte sur les enjeux des mutations actuelles – sociales, politiques, économiques, psychologiques – portées par le développement technologique, notamment les technologies numériques. Il dirige l’IRI au sein du Centre Pompidou et préside l’association Ars Industrialis.
alt
01:02:17

Idir en concert - MixCité 2012

Mix’Cité 2012 continue avec Idir en concert.Le festival Mix’cité a fêté sa 10ème édition en chansons et en couleurs le 16 mai 2012. Toute l’Université Lille 1, ses enseignants, ses personnels et ses étudiants sont venus partager le soleil, la bonne humeur, de grands concerts et des animations ludiques et chaleureuses autour des cultures et des associations de l’université. Encore une fois, la mixité sociale, culturelle et professionnelle est bien réelle sur l’Université Lille 1.
alt
05:38

Le devenir des diplômés de l’Université de Lille – Enquête 2018-2019

Enquête 2 ans après le diplôme (Promotion 2016). Études de l’Observatoire de la Direction des Formations (ODiF)
alt
04:24

L’Université de Lille

L’Université de Lille doit son attractivité, non seulement à sa notoriété scientifique et d’enseignement supérieur, mais aussi à sa qualité de vie. Grâce au caractère multi-campus, l’objectif est de faciliter l’accès aux services universitaires, améliorer le cadre de vie et développer l’offre médicale, sportive, associative et culturelle au bénéfice des étudiants et des personnels. L’Université de Lille doit disposer des infrastructures et d’une organisation d’accueil sur les campus en adéquation avec ses ambitions.
alt
01:42:53

Science et éthique, penser l’humain

Pour cette conférence/débat, le généticien Axel Kahn mettra sa vision de l’éthique à l’épreuve des faits. Il proposera une lumineuse plongée dans son expérience d’être qui constitue un exceptionnel éclairage pour tout individu en cheminement éthique. Axel Kahn fera largement référence à son dernier ouvrage "L’éthique dans tous ses états, dialogue avec Denis Lafay", publié aux éditions de l’Aube en 2019. Il reviendra aussi sur ses perceptions et questionnements qu’aura pu susciter sa visite d’Xperium et les expériences présentées sur le thème "Matériaux et numérique en mutation" et notamment sur la question posée "Vers l’homme augmenté ?".
alt
02:16:16

Hubhouse : Business ModELLE

L’entrepreneuriat se conjugue au féminin ! Le Hubhouse, dans le cadre des semaines de l’égalité FEMMES/HOMMES organisées par l’Université de Lille, a rencontré des femmes qui ont pris le parti de l’entrepreneuriat et ont osé se lancer dans cette aventure. Inspirez-vous de ces femmes qui un jour se sont dit : entreprendre… et pourquoi pas moi ?
alt
01:10:08

La société automatique

La numérisation généralisée qui est en cours conduit à l’automatisation intégrale, et ce fait emporte des questions épistémologiques aussi bien qu’économiques, sociales et politiques de première grandeur.Cette conférence s’attachera tout d’abord à esquisser le contexte de cette métamorphose des sociétés – qui se décline aussi bien du côté du calcul intensif et de la smart city que de la production robotisée, de la neuro-économie, du corps et de la transformation des conditions de la décision dans tous les domaines.Elle tentera ensuite de montrer que toute l’organisation économique qui s’était concrétisée au cours du XXè siècle autour de l’organisation fordiste et keynésienne de la production et de la consommation s’en trouve compromise.Elle soutiendra enfin qui, d’une part, loin d’être le contraire de l’automatisation, la capacité de décision la suppose, et d’autre part, seule l’automatisation qui permet la désautomatisation est productrice de valeur durable – c’est à dire de néguentropie.BioSous la direction de Jacques Derrida, Bernard Stiegler soutient sa thèse à l’École des hautes études en sciences sociales en 1993 et obtient un doctorat de philosophie. Il axe sa réflexion sur les enjeux des mutations actuelles — sociales, politiques, économiques, psychologiques — portées par le développement technologique et notamment les technologies numériques.En 1987, il conçoit l’exposition « Mémoires du futur » et en assure le commissariat au centre Georges Pompidou.A partir de 1988, il enseigne à l’Université de technologie de Compiègne (UTC), et y devient directeur d’une unité de recherche qu’il fonde en 1993, « Connaissances, organisations et systèmes techniques ».Il lance en 1989 le projet LECAO (« lecture et écriture critiques assistées par ordinateur ») avec le soutien du ministère de la Recherche £ il crée et lance également le séminaire de sciences et technologies cognitives de Compiègne, qui se poursuit depuis chaque année au cours de la dernière semaine de janvier, et qui aura reçu plus de mille doctorants et chercheurs français et étrangers £ il lance le programme OPEN (« outil personnalisable d’édition numérique ») puis conçoit la station de lecture audiovisuelle (SLAV) du dépôt légal de l’autiovisuel pour l’INA ?Bernard Stiegler devient directeur général adjoint de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) en 1996, directeur général de l’Institut de recherche et coordination acoustique/musique (Ircam) en 2001, puis il fonde l’Institut de recherche et d’innovation au Centre Pompidou en 2006, d’où il anime le réseau international digital studies network. Il a été professeur à l’université de Londres de 2008 à 2014, et visiting professor à Northwestern, Cambrige et Zurich. Il est fellow des universités de Lüneburg et de Dublin, et il enseignera à partir de 2015 à l’université Humboldt de Berlin.Bernard stiegler est fondateur et président depuis 2005 d’ARS INDUSTRIALIS, une association d’étude et de réflexion transdisciplinaire sur le nouveau monde industriel qui émerge avec le numérique. Posant qu’il n’y pas de vie de l’esprit sans instruments spirituels, Ars Industrialis s’est fixé pour but de concevoir un nouveau type d’agencement entre culture, technologie, industrie et politique autour d’un renouveau de la vie de l’esprit.Inscrite dans cette démarche, s’est ouverte en septembre 2010 l’école de philosophie d’Epineuil-le-Fleuriel, où Bernard Stiegler propose des cours de philosophie en ligne (www.pharmakon.fr) et anime un séminaire doctoral en visioconférence qui rassemle quarante chercheurs de quinze pays.Bernard Stiegler est membre du Conseil national du numérique, du comité de prospective de l’Arcep, du comité d’orientation d’Etalab, du comité d’orientation stratégique France univesité numérique, de l’institut Diderot et de l’Institut de la mémoire B2V. Il est l’auteur de trente ouvrages.
alt
26:12

Vers de nouvelles machines : les robots souples

Depuis trois ans maintenant, la dynamique Œuvres et Recherches est en plein essor et compte plus d’une dizaine de collaborations effectives entre artistes et chercheurs. Lancé en 2016, l’événement FOOR a permis d’engager une dynamique « Œuvres et Recherches » forte dont l’objectif est de pérenniser et développer les liens entre chercheurs et artistes. Ces journées d’étude sont organisées dans le but de découvrir des exemples emblématiques de collaborations art-sciences, d’échanger sur les bonnes pratiques et de discuter des orientations de recherche. Cette troisième édition réunit artistes et chercheurs autour de 3 thématiques : - Big-data, deep learning et GAFA- Machine, humain et robot- Avenir et Imaginaire
alt
07:18

Peut-on marcher sur l’eau ?

Kezako, la série documentaire qui répond à vos questions de science, aborde cette fois-ci la question « Peut-on marcher sur l’eau ? »
alt
01:19:54

Maud Chirio - La sortie de route de la démocratie brésilienne et l'ascension de l'extrême-droite...

« La sortie de route de la démocratie brésilienne et l’ascension de l’extrême-droite bolsonariste »Par Maud Chirio, historienne, Maîtresse de Conférence à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, spécialiste de la dictature militaire, de l’extrême-droite et des forces armées au Brésil.Modération : Michèle Guillemont, Professeur des universités, études ibériques et ibéroaméricainesDepuis 2014, le Brésil, l’une des plus grandes démocraties d’occident, est secouée par des bouleversements sans précédent. Alors que la perception initiale, à l’étranger, a été celle d’une « crise de la maturité » de la jeune démocratie brésilienne, portée par un peuple réclamant dans la rue des comptes à ses dirigeants et une justice offensive contre la corruption, il est apparu peu à peu que l’impeachment de Dilma Rousseff avait en fait ouvert la voie à une « sortie de route » de la démocratie brésilienne. Sur fond de crise démocratique et d’effondrement économique, des nouveaux acteurs – ultra-conservateurs, religieux fondamentalistes, militaires nostalgiques d’un ordre autoritaire – ont pris la main et menacent désormais l’existence même de l’ordre démocratique.
alt
01:13:04

État des lieux des contentieux climatiques en France : historique, développement et conséquences

Depuis plusieurs années, les litiges devant les tribunaux en faveur de la lutte contre le changement climatique se multiplient dans le monde. En France, on recense plusieurs cas de contentieux climatiques qui se fondent sur la base d’une dénonciation des carences des administrations et des politiques mais également des entreprises. Le climat devient une cause citoyenne et se transfère devant les juridictions civiles et administratives, mettant à l’épreuve l’interprétation du juge. Nous reviendrons sur quatre cas de contentieux climatiques : le recours de Grande-Synthe, l’Affaire Du Siècle, l’assignation de Total pour manquement à ses obligations de respecter la loi sur le devoir de vigilance (affaire Total vs. Amis de la Terre ; Affaire Total vs. Seattle Avocats).
alt
02:13

Présentation de la FSSEP

(Pas de description)
alt
alt
01:44:51

Système de retraites en France par Anne FRETEL et Michael ZEMMOUR

Système actuel de retraites en France : ses réussites et ses limites par Anne Fretel :  Pour aborder la réforme qui se profile, il est important d’avoir en tête les modalités de fonctionnement actuelles de notre système de retraite, ses réussites et ses points faibles. Fort de ce constat, il devient plus aisé de comprendre ce qu’apporte ce projet de réforme et la façon dont il répond, ou non, aux enjeux de notre système de retraite. Les deux réformes des retraites, changement de logique et changement de trajectoire par Michael Zemmour :  Présentation synthétique de la réforme: La réforme en trois points (la règle d’or, les effets pour les personnes de plus de 45 ans, les effets pour les personnes de moins de 45 ans). Puis les enjeux de long terme de la réforme: Définir un système de retraite, c’est faire un choix de société. Dans le cadre de la réforme proposée, la retraite ne sera plus le revenu social des retraités, mais une pseudo-épargne, qui devra être complétée par une capitalisation et engageant irrémédiablement la France dans un nouveau mix entre public et privé.   Utilisez les chapitres (haut gauche) pour naviguer dans la vidéo
alt
01:02:46

Cécile Rousselet - Les Trois Singer

Dans la famille Singer, il y a trois écrivains. Isaac Bashevis Singer, prix Nobel de littérature, est universellement connu. Son frère, Israel Yoshua Singer est l’auteur de plusieurs chefs d’oeuvre, dont l’inoubliable Frères Ashkanazi. Sa soeur, Esther Kreitman, moins célèbre que ses frères mais tout aussi talentueuse, a publié des nouvelles et des romans. CÉCILE ROUSSELET, doctorante en littérature comparée à l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, qui rédige une thèse sur « Les personnages féminins face à l’histoire et à la mémoire dans les romans yiddish et russes entre 1930 et 1980 », avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.
alt
58:54

Ce que change le système universel de retraite pour les fonctionnaires.

Cette présentation s’appuie sur une analyse inédite d’une nouvelle nomenclature proposée dans le cadre de la rénovation des PCS 2020 – le schéma de classes et sous-classes d’emploi. Elle permet d’éclairer les enjeux de la réforme des retraites en montrant les différences de salaire, de progressions de carrière et d’horaires de travail existant entre les fonctionnaires et les salariés en CDI du secteur privé. Elle argumente notamment que la réforme des retraites contribuera à prolonger, à l’âge de la retraite, les fortes inégalités salariales entre fonctionnaires et salariés en CDI exerçant un emploi de niveau supérieur, et qu’elle conduira à ne plus compenser les plus fortes contraintes horaires des fonctionnaires par rapport à leurs homologues en CDI exerçant des emplois de niveau intermédiaire.  Utilisez le chapitrage (haut gauche) pour naviguez dans la vidéo
alt

#TQ2020 | TRADUCTION & QUALITE 2020 : BIOTRADUCTION & TRADUCTION AUTOMATIQUE

Après les éditions 2008, 2010, 2012, 2014, 2016 et 2018, il s\’agit de la 7ème journée d\’étude consacrée à la question de la qualité en traduction. La journée organisée en 2018 était déjà consacrée à la traduction automatique (TA) et avait remporté un véritable succès avec plus de 120 participants. A partir de ce constat et les développements du secteur étant constants, il a semblé opportun d’organiser une nouvelle édition sur cette même thématique. La journée #TQ2020 est donc consacrée à l’articulation entre traduction humaine (ou \"biotraduction\") et traduction automatique (aussi appelée \"traduction machine\"). Y interviendront des professionnel.le.s du secteur ainsi que des universitaires travaillant sur cette question.
alt
03:47

Journée sur l’alimentation des étudiants !

Tu es étudiant.e et tu as des questions sur l’alimentation ? Tu cherches des repères pour mieux manger ? Tu souhaites découvrir des recettes et des produits locaux et de saisons ? Viens à la rencontre des nombreuses associations et découvres les initiatives sur le campus ! Retour en image sur la" Journée sur l’alimentation des étudiants", organisé par les étudiants du Master 2, Sciences de l’éducations !
alt
01:24:10

Le cerveau : plasticité, mémoire et santé

« Mieux connaître notre cerveau… »Les connaissances du fonctionnement du cerveau explosent actuellement grâce aux progrès de l’imagerie. Regardons cet organe étonnant et souvent mal compris, à travers ses réseaux et ses capacités d’adaptation. Le cerveau est habitué à l’opulence puisque soumis en permanence aux stimulations apportées par nos activités quotidiennes. Il s’adapte à l’environnement et reste très plastique tout au long de la vie. « Pour mieux le ménager »À l’époque de la malbouffe et de la sédentarité, n’oublions pas qu’il converse avec de nombreux organes qui lui apporteront soit des signaux bénéfiques ou inflammatoires. Mieux connaître son cerveau, c’est alors le ménager pour longtemps.
alt

KEZAKO

Kezako? la série qui répond aux questions de science que toute le monde se pose. Sur un format court et détendu, de quelques minutes, la série aborde des questions de mathématiques, physique, chimie, informatique, sciences de la vie et de la terre. La série est produite par Unisciel, l’Université des Sciences en Ligne, et l’Université de Lille.
alt
alt
06:37

Holomouseio, le musée des hologrammes

Holomouseio vous propose un voyage au sein d’expositions virtuelles et la découverte des objets holographiés via un catalogue. Deux thèmes développés en 2018 sont inaugurés ici : « Le monde funéraire et le monde religieux de l’Égypte ancienne » valorise la collection de l’Institut de papyrologie et d’égyptologie de Lille ; « Promenade dans la forêt du Carbonifère du Nord de la France » met en avant la collection de paléobotanique de Lille.
alt
04:59

Comment fonctionnent les disques durs ?

Kezako, la série documentaire qui répond à vos questions de science, aborde cette fois-ci la question "Comment fonctionnent les disques durs ?". N’hésitez pas à réagir ou à poser vos questions qui seront peut être abordées par la suite. Retrouvez toutes les vidéos KEZAKO sur le site officiel: http://kezako.unisciel.fr
alt
01:59:39

L’esprit critique face aux désordres de l’information

La conférence de rentrée 2019 du collège doctoral, organisée conjointement par le Service Commun de Documentation de l’Université de Lille et le collège doctoral de la ComUE Lille Nord de France, accueille Sylvain Delouvée pour une conférence plénière intitulée « L’esprit critique face aux désordres de l’information » et réunit, aux côtés de Sylvain Delouvée, Alexandra Pihen et Maxime Pauwels pour une table ronde intitulée « Aiguiser l’esprit critique : quels rôles pour les chercheurs, les journalistes et les médiateurs scientifiques ? » et animée par Nadège Joly.
alt
05:23

Comment les animaux migrateurs retrouvent-ils leur chemin ?

Kezako, la série documentaire qui répond à vos questions de science, aborde cette fois-ci la question "Comment les animaux migrateurs retrouvent-ils leur chemin ?". N’hésitez pas à réagir ou à poser vos questions qui seront peut être abordées par la suite. Retrouvez toutes les vidéos KEZAKO sur le site officiel: http://kezako.unisciel.fr
alt

Semaine des émotions

Le Forum départemental des Sciences et l’Université de Lille proposent en partenariat une série de conférences dans le cadre de la « semaine des émotions » du 20 au 28 novembre 2018
alt
01:32:21

Éléphants de mer, les nouveaux explorateurs de l’océan

« L’éléphant de mer, le plus gros des phoques … »Christophe Guinet est chercheur au CNRS et directeur du Centre d’Études Biologique de Chizé. Il étudie l’écologie des mammifères marins (orques, baleines…) et notamment de l’éléphant de mer, le plus gros des phoques. L’éléphant de mer se déplace sur des milliers de kilomètres, allant jusqu’aux contours gelés du continent Antarctique, tout en plongeant continuellement et profondément (jusqu’à 2000 m) pour chasser ses proies avant de revenir sur son île de départ pour se reproduire ou renouveler son pelage. Un « explorateur un peu particulier »Équipés de multiples capteurs permettant de mesurer la température, la salinité, les concentrations en phytoplancton et en zooplancton … ces phoques sont devenus des collaborateurs indispensables aux chercheurs. Ils permettent par exemple d’observer et de comprendre le moins connu des océans de la Terre : l’océan Austral (autour du pôle Sud). Christophe Guinet nous fera découvrir cet explorateur un peu particulier et nous parlera de ses missions dans ces terres lointaines…
alt
10:15

Mark Twain et Jeanne d’Arc. L’histoire d’une passion

Mark Twain est le célèbre auteur américain de Les Aventures de Tom Sawyer. Mais saviez-vous qu’il a également écrit un roman sur Jeanne d’Arc ? Le roman fut présenté comme la traduction par un certain Jean François Alden des mémoires du narrateur Louis de Conte, tout aussi fictif mais inspiré d’un personnage historique réel, page de Jeanne d’Arc.Le documentaire qui vous est présenté ici a été réalisé dans le cadre d’un projet de recherche soutenu par le Fonds France-Berkeley 2016-2017 à partir d’images et documents fournis par les Mark Twain Papers, Bancroft Library, UC Berkley et l’aide précieuse de Victor Fischer, Principal Editor.Il été réalisé à l’université de Lille par Patrice Thery et présenté pour la première fois à l’Historial Jeanne d’Arc de Rouen le 6 juin 2017.Le projet dans son ensemble a été porté par Linda A. Morris,  Professeure émérite de UC Davis et Ronald Jenn Professeur des universités en traduction littéraire et traductologie, Université de Lille SHS.
alt
01:36:31

Une histoire des couleurs

Nos yeux révèlent la splendeur colorée de la nature et les subtiles nuances qu’elle présente. Toutes les couleurs produites par l’industrie humaine le sont en ajoutant à un substrat pigments ou colorants ; il faut les enlever pour obtenir le blanc. S’appuyant sur ces pratiques, Aristote affirme la pureté du blanc et le caractère composite de toutes les couleurs.Cette position reste hégémonique pendant deux millénaires. À partir de Descartes, la notion d’échelle colorimétrique prend sens (1637). Isaac Newton apporte un renversement complet de perspective : en 1666, il fait du blanc un mélange, définit sept couleurs « pures », les intègre dans une théorie corpusculaire de la lumière. Ces positions, tirées d’autres expériences et d’un mysticisme certain sont vivement combattues par ses contemporains et successeurs, dont Goethe. Elles sont partiellement admises après la victoire de conceptions ondulatoires de la lumière où Thomas Young introduit la notion de vision trichromatique (1807), Augustin Fresnel la force de l’analyse mathématique (1817) et James-Clerc Maxwell la théorie électromagnétique (1857). Pour que nos modernes conceptions émergent, il faut que Hermann von Helmholtz, empruntant à Newton, à Goethe, à Young, fonde (1870) une physico-physio-psychologie des couleurs, que Chevreul (1879) enrichit aux Gobelins : ils contribuent à préparer les reformalisations du 20ème siècle.C’est toute cette histoire d’approches, de conflits, de succès provisoires qui sera retracée : situer ces débats dans leurs contextes permettra de montrer la permanence de certains questionnements et le perpétuel réenchantement de la recherche. Bernard Maitte est Professeur émérite à l’université de Lille. Fondateur et premier directeur du Forum des Sciences, il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Histoire de l’arc-en-ciel (Seuil) et Une histoire de la lumière de Platon au photon (Seuil).
alt
02:06:15

Flexibiliser les parcours, personnaliser les apprentissages : comment adapter mes pratiques...

Personnaliser les apprentissages, c’est passer par une plus grande liberté de choix pour les étudiants et par un ajustement plus personnalisé des dispositifs de formation. Il s’agit alors de prendre en compte un large éventail de caractéristiques de l’apprenant afin d’ajuster les pratiques pédagogiques tout au long de son apprentissage (et pas uniquement lors de l’entrée en formation). En d’autres termes, la primauté est donnée à l’apprenant. Le système pédagogique s’adapte à ses caractéristiques ainsi qu’à sa progression au fur et à mesure de son apprentissage.Dans le cadre cette conférence, nous présenterons les paramètres à prendre en compte lors de la conception et la mise en œuvre d’activités d’apprentissage personnalisées. Nous discuterons notamment de la manière dont les dispositifs de formation (en présentiel et en ligne) peuvent donner une liberté de choix aux étudiants (l’ouverture) et permettre une adaptabilité des pratiques pédagogiques (multimodalité). Nous interrogerons alors la manière dont de tels dispositifs peuvent soutenir la persévérance des étudiants dans les études supérieures.
alt
01:35:56

La biodiversité en ville : à quoi ça sert ? que peut-on faire ?

Les biodiversités en villePar Professeur Frédéric Dupont, Botaniste, spécialiste en ethnobotanique, Laboratoire des sciences végétales et fongiques, Université de Lille.Biodiversité & santéPar Professeur Damien Cuny, Spécialiste de la biosurveillance de la qualité de l’air et de ses effets sur la santé ; 1er  Vice-Président de l’Université de Lille.Biodiversité & climatPar Guy Chautard, Chargé d’études principal, observation et prospective, Agence de Développement et de l’Urbanisme de Lille Métropole (ADULM), Responsable de publication de l’étude portant sur les îlots de chaleur urbains lillois (juin 2017).Biodiversité & politique de la villePar Lise Daleux, Adjointe au maire de Lille, Déléguée à la nature en ville, aux espaces verts, à la politique de l’eau et la biodiversité.Biodiversité & évolution Par le Docteur Maxime Pauwels, Spécialiste en génétique et évolution en milieu anthropisé, Laboratoire Évolution, Écologie et Paléontologie (Evo-Eco-Paléo), CNRS (Centre national de la recherche scientifique) / Université de Lille.Modératrice : Annabelle Deram, Spécialiste de l’évaluation des risques environnementaux et sanitaires, Faculté d’Ingénierie et de Management de la Santé (ILIS), Université de Lille.Qu’est-ce que la biodiversité dans un espace urbain ? Quel est l’impact de la gestion différenciée des espaces verts en centre-ville et en périphérie ? Quels sont les effets de la biodiversité sur la santé, sur les allergies, sur la pollution ?
alt
01:07:15

Mobilités hors Europe : retours d’expériences

Les étudiants de l’Université de Lille partagent leur expérience de mobilité hors Europe.
alt
01:02:25

Les empreintes génétiques, histoire, applications, techniques

L’identification des malfaiteurs est depuis toujours un élément central de la preuve. Les empreintes digitales ont longtemps été l’arme absolue, l’identification par empreintes génétiques n’émergeant qu’à la fin du XXème siècle.Un article de la revue Nature, « DNA fingerprints from fingerprints », permet d’ouvrir à partir de 1997 un nouveau champ d’investigation, avec l’introduction de la technologie de la PCR (polymerase chain reaction). L’identification ADN devient possible à partir de traces laissées après la manipulation ou le simple contact avec un objet.La conférence présentera l’évolution des techniques d’identification de la personne et leur contexte, et abordera les questions qui découlent des avancées technologiques.  
alt

26e édition de la Réunion des Sciences de la Terre

Organisée depuis 1973 sous l’égide de la Société Géologique de France, la Réunion des Sciences de la Terre est le congrès national couvrant l’ensemble des géosciences. Événement bisannuel, la RST rassemble les acteurs du monde industriel, de l’enseignement et de la recherche. C’est une occasion unique pour transmettre les résultats des dernières études, présenter les grands axes de développement et communiquer en matière de savoir-faire et d’innovation. Les professionnels du secteur peuvent également y rencontrer les spécialistes des différents domaines des géosciences, créer une dynamique d’échanges, prendre contact avec de futurs partenaires et communiquer sur les métiers et carrières des sciences de la Terre.
alt
01:13:10

Concert-Choral : à boire et à manger !

Les étudiants du Centre de Formation de Musiciens Intervenants (CFMI) de l’Université de Lille, sous la direction d’Antoine Dubois, vous convient à un festin choral. Un programme de chansons pour enfants et adultes, entre parodies et titres originaux : entrée, plat, fromage, dessert à volonté. Il y en aura pour tous les goûts.Concert-Choral : à boire et à manger ! Représentation au musée de la Chatreuse de Douai dans le cadre de l’exposition "A boire ! Quand la bière s’invite au musée".
alt
01:46:06

Transition énergétique et géopolitique du nucléaire

La poursuite des modes de consommation d’énergie actuels, basés à près de 90 % sur les sources d’énergie de stock (pétrole, charbon, gaz naturel, uranium) se heurte à des contraintes majeures : limitation des ressources, accroissement des prix, risques de conflits, atteintes à l’environnement et à la santé, dérèglement climatique. La transition énergétique qui s’impose à chaque pays et territoire repose sur la sobriété et l’efficacité énergétiques ainsi que la substitution des énergies de stock par les énergies de flux, renouvelables. Dans ce contexte, la production de chaleur puis d’électricité par l’utilisation de réacteurs nucléaires, qui ne représente aujourd’hui qu’une faible part de la production énergétique mondiale, ne saurait constituer une solution viable et acceptable pour le futur du fait du risque d’accident majeur, de l’accumulation de déchets radioactifs dangereux pour de très longues périodes et de l’aggravation du risque de prolifération des armes nucléaires.
alt
07:52

Les Terrils, d’hier à aujourd’hui : reconquête et réappropriation

Contrairement à une idée répandue, l’activité autour des terrils ne s’est pas arrêtée avec la fermeture des mines de charbon. En effet, les terrils ont été cédés progressivement à des particuliers, des associations, des collectivités ou des entreprises qui leur ont donné une seconde vie.
alt

Les plans-reliefs. Histoire(s) plurielle(s) et actuelle(s) d’une collection singulière

Six mois après la réouverture du département, les plans-reliefs sont à nouveau dans la lumière pour cette journée d’études co-organisée avec l’IRHiS (Univ. Lille, CNRS). Restauration, numérisation, axes de recherche en France et en Europe seront au cœur des débats.
alt
01:14:07

Trois sphères qui défient l’impossible

« J’aime celui qui rêve l’impossible » écrivait Goethe. Les mathématiciens Werner Boy, Stephen Smale et John Nash ne se sont pas contentés de le rêver, ils l’ont défié. Et ils l’ont fait reculer. Venez découvrir par quelles audaces de leurs imaginations ces mathématiciens ont pensé l’invraisemblable et l’ont réalisé. Venez admirer leurs étranges créations : la surface de Boy, le retournement de Smale, les plongements de Nash. Venez rêver -vous aussi- l’impossible en mathématique.La conférence de Vincent Borelli est à destination d’un public large : curieux et curieuses, amateur.es éclairé.es, élèves de classes de lycées et préparatoires ou étudiant.es de licence et master.
alt
10:36

Introduction de la journée, LETRAMENTOS/LITERACIE/LITTERACIES

LETRAMENTOS/LITERACIE/LITTERACIESRegards croisés sur des problématiquesde recherche internationalesBertrand Daunay (Théodile-CIREL) et Stéphanie Fischer (Proféor-CIREL)
alt
00:00

Les Journées nationales formateurs 2019

Les Journées nationales formateurs 2019 sont organisées par la Commission Pédagogie et documentation de l’ADBU en partenariat avec le SCD de l’université de Lille.  Les journées nationales formateurs sont un cycle de rencontres nationales annuelles entre formateurs en bibliothèques de l’enseignement supérieur et de la recherche.  Elles s’adressent aux personnels formateurs et/ou responsables de formation des usagers en bibliothèque - toutes catégories, tous statuts, toutes filières. Elles sont ouvertes aux bibliothécaires, ingénieurs pédagogiques, responsables des enseignements des établissements de l’ESR, enseignants chargés d’innovation, TICE… Elles se déroulent sur deux journées indissociables afin de mêler production et réflexion, et de mettre en œuvre des méthodes actives. Elles sont gratuites afin de faciliter toutes les participations, mais sont soumises à une inscription obligatoire afin d’assurer une présence et un engagement des participants, sans lesquels elles ne pourraient atteindre leur objectif.
alt
01:10:56

Vers une (nécessaire) réconciliation des mathématiques et de la biologie ?

Pour différentes raisons, biologie et mathématiques ont rarement fait bon ménage, à l’exception de certaines disciplines comme la biochimie, les statistiques ou l’écologie. Souvent on choisit la biologie parce que l’"on n’aime pas les maths, et de toute façon à quoi ça sert ?", et parfois on part faire des maths et on ne s’intéresse plus qu’à la physique parce que "la biologie c’est apprendre par cœur, sans réfléchir". Tout ceci est sans doute en train de changer.Je m’appuierai sur des travaux récents pour montrer, qu’à l’instar de la physique, la modélisation mathématique en biologie est utile, voire essentielle : elle peut être prédictive, elle permet de décrire et de comprendre des phénomènes observables, et d’émettre et de tester des hypothèses. C’est un outil depuis toujours essentiel en écologie et biologie évolutive, et la modélisation mathématique est en train de connaître aujourd’hui une arrivée en force dans l’ensemble de la biologie. Nous verrons que certaines prédictions mathématiques en biologie peuvent avoir des retombées pratiques étonnantes. Je montrerai enfin que la biologie est sans doute aujourd’hui un des moteurs importants de créativité pour les mathématiques.
alt
01:12:49

"Elles ont osé se lancer dans la création d'entreprise !"

Témoignages de femmes chefs d’entreprises : récits et partage d’expériences.En présence de : Zohra Bahamou : fondatrice de Miel et Cannelle (cosmétique bio), Helen Burzlaff : fondatrice de CF HB (conseil et formation), Elsa Galbiati : entrepreneure en bien-être et écologie, Michele Geoffrey : fondatrice de l’association " Prospective Center " et formatrice indépendante, Anne Midenet : enseignante à l’ESPE et créatrice de l’outil pédagogique innovant "CréaLab ", Sophie Nikula : fondatrice d’un cabinet de formalités juridiques et Chargée de communication du réseaux femmes cheffes d’entreprise (FCE).
alt
13:55

MuséoHub 7e éditions

Mot d’accueil par les organisateursOuverture parFrançois Decoster, maire de Saint-Omer, président de la Communauté d’agglomération de Saint-Omeret Vice-Président à la Culture des Hauts-de-France
alt
01:26:37

La part juive de Romain Gary

Cette séance sera consacrée à « la part juive de Romain Gary ».   Écrivain d’origine juive, Romain Gary a entretenu avec cette origine des rapports complexes et ambigus. Porté par des aspirations qui le poussent à toujours devenir autre, à travers sesengagements de Français libre ou ses fictions deromancier protéiforme, il refuse d’être assigné àune identité déterminée. Mais il lui arrive aussi,à l’inverse, de revendiquer cet « élément juif » qui est une part de lui-même, et de placer au coeur de certaines oeuvres cette « question juive » qui,au lendemain d’une guerre qui a atteint le comble de l’inhumain, le touche intimement. C’est à cettetension entre dépassement et reconnaissancede la judéité qu’il faut s’intéresser si l’on veutcomprendre la singularité de Gary.
alt

01 - How Long Must Women Wait For Liberty?

L’année 2020 va marquer le centenaire de l’adoption du XIXe amendement à la Constitution des États-Unis qui a donné le droit de vote aux femmes. L'adoption de cet amendement est communément présentée comme une date exceptionnelle, ouvrant une nouvelle ère dans l’histoire des États-Unis et des femmes. Néanmoins, cette lecture faisant de l’année 1920 une ligne de partage des eaux a depuis longtemps été remise en cause par les historiennes et les historiens.   L’objectif principal du colloque international « “How Long Must Women Wait For Liberty?” Woman Suffrage and Women’s Citizenship in the Long History of the 19th Amendment » est de réévaluer l’histoire complexe du XIX e amendement à la lumière du renouveau historiographique le plus récent. Le deuxième objectif de ce colloque est de faire discuter entre elles différentes historiographies concernant les droits des femmes et les luttes féministes. « “How Long Must Women Wait For Liberty?”» entend replacer l’histoire des États-Unis dans un cadre global. Plus généralement, ce colloque vise à explorer la longue durée des luttes féministes aux États-Unis, toujours d’actualité comme le montre le mouvement #MeToo.
alt
02:48

Que sont devenus nos étudiants ? Aurélien Delespierre

Aurélien Delespierre, ancien étudiant de la filière Management du sport, revient sur son parcours universitaire au sein de la FSSEP et nous parle de son métier.
alt

Journée d’étude : La présidence de Barack Obama

La Maison de la recherche accueille une journée d'étude proposée par Audrey Célestine (CERAPS, ULille), Simon Grivet, Nicolas Martin-Breteau et Fatma Ramdani (CECILLE, ULille) le 24 janvier 2020 sur la Présidence de Barack Obama.   La journée d'étude s'inscrit ans le cadre de la préparation au concours de l’agrégation d’anglais et elle a pour ambition d’aborder certains des principaux enjeux de la présidence Obama. Il s’agira non seulement d’étudier les actions d'un homme et de l'administration placée sous son autorité, mais aussi les réactions positives et négatives suscitées par la politique suivie au cours de ces huit années au pouvoir. Les intervenants de cette journée aborderont notamment la question de la réforme du système de santé et de la politique d’immigration, la question de la politique étrangère dans le contexte des guerres d’Irak et d’Afghanistan, les questions institutionnelles liées aux relations à la Cour suprême et au Congrès, ainsi que les questions politiques liées à l’opposition conservatrice, au vote religieux et aux tensions raciales.   Plus d'informations : https://etudes-presidenceobama.univ-lille.fr/
alt
01:34:19

Comment faire de la Géologie sur Mars ?

La planète Mars a d’abord fasciné les astronomes de par son apparence et son mouvement singuliers. Avec l’avènement des technologies spatiales, ce sont désormais les géologues qui se penchent sur ce monde à la fois proche et lointain, familier et extraterrestre. Lors de cette conférence, Erwin Dehouck fait le point sur les découvertes de Curiosity, le robot de la Nasa qui arpente depuis 2012 l’intérieur du cratère Gale, près de l’équateur martien, et en feuillette les strates comme autant de pages racontant l’histoire géologique de notre planète-sœur.
alt
37:48

Monoculture et post-conflit en Colombie. La lutte des communautés afro-descendantes du Bas Atrato...

Cette intervention revient sur la situation des populations afro-descendantes de la région du Bas Atrato (département du Chocó) en Colombie. Dans le contexte du conflit armé, ces populations ont été déplacées de leurs territoires à la fin des années 1990. Lorsque dans les années 2000 plusieurs familles décident de retourner sur leurs terres, celles-ci sont occupées illégalement par des entreprises produisant des palmiers à huile. Depuis la signature de l’accord de paix en 2016, ces populations font face aux difficultés du « post-conflit »: assurer leur intégrité physique car elles vivent sous la menace de différents groupes paramilitaires et garantir leur survie en produisant des aliments sur des terres appauvries par les monocultures. Ce qui se joue dans cette région n’est donc pas seulement le retour des déplacés du conflit armé mais aussi l’avenir des petites paysanneries en Colombie ; un avenir étroitement lié à la demande mondiale en ressources.
alt

Prix du Roman des étudiants France Culture - Télérama 2019

Lancé il y a sept ans avec le soutien du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le prix du Roman des étudiants France Culture - Télérama récompense chaque année un roman écrit en langue française.  Les étudiants-jurés, sélectionnés dans toute la France et dans plusieurs universités pourront :  - Lire 5 romans écrits en langue française, issus de la rentrée de septembre et présélectionnés par les rédactions de France Culture et Télérama - Rencontrer les 5 auteurs lors événements organisés dans les bibliothèques universitaires participantes et les librairies partenaires - Partager en direct, sur les réseaux leurs avis et affiner leur sens critique - Élire et fêter leur lauréat(e) mi-janvier sur la Barge du CROUS de Paris. Qui succèdera à Pauline Delabroy-Allard, Léonor de Recondo, Gaël Faye, Olivier Bourdeaut, Eric Reinhardt et Maylis de Kérangal ? Les étudiants proclameront le lauréat 2020 mi-décembre.
alt

Ma thèse en 180 secondes

Ma thèse en 180 secondes est un concours international de vulgarisation scientifique ouvert aux doctorants francophones du monde entier. Les doctorants doivent présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant(e) doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche [Wikipédia].
alt
01:37:53

Cérémonie de remise de prix Pépite HDF

Plus d’information : https://www.facebook.com/pepite.lhdf/
alt
01:51:57

Rencontre « L’anthropocène, une époque pour les transitions ? »

En partenariat avec l’I-SITE, Université Lille Nord-Europe Entre Catherine Larrère, philosophe, spécialiste de l’éthique de l’environnement, professeure émérite à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, et Philippe Sabot, professeur des universités en philosophie à l’Université de Lille. Dans son intervention, Catherine Larrère se propose d’interroger la notion de transition(s) en montrant comment elle s’est progressivement imposée dans le débat public pour décrire et penser un certain régime du changement qui affecte l’homme et son environnement. Quels sont les enjeux, à la fois écologiques et sociaux, portés par cette notion de transition ?